Un Internet sans publicité

De nos jours, les réclames sont surabondantes sur la plupart des sites Internet (malheureusement, y compris celui-ci, mais ce n’est pas moi qui les a mises ou qui en profite, mais WordPress, et je n’ai aucun contrôle dessus).

Voici quelques raisons pour boycotter la publicité sur Internet:

  • À cause de la pollution visuelle, on perd du temps à trouver les informations réellement utiles.  Quand on est devant une page où des bannières clignotent comme une machine à sous, de la neige tombe du haut du navigateur, une image apparaît à l’écran pour vous montrer je ne sais quel produit ou service ou encore pour faire la promotion de l' »application » du site (j’ai déjà un navigateur internet compatible avec tous les sites, je n’ai pas besoin d’une « application » qui ne peut aller que sur un seul site), il est impossible de se concentrer et de lire ce pourquoi on est venu sur le site!
  • Les pages truffées de réclames sont plus lourdes à transférer.  Leur chargement prend plus de temps parce davantage de données sont transférées.  Qui plus est, certains sites chargent d’abord la publicité avant toute autre chose.
  • De plus, dans certains pays, le volume des données compris dans l’abonnement Internet est limité.  Si on dépense la moitié ce qu’on paye en abonnement pour avoir de la publicité, quel est l’intérêt?  En France, le volume de données mensuel est encore limité pour la 3G.
  • Les réclames sont forcément payantes; or, leur coût de production et de diffusion est intégré aux prix de vente des produits.  Finalement, nous payons plus cher nos produits en soutenant la publicité!
  • La plupart des réclames sont énergivores.  Les animations multiples sollicitent davantage le microprocesseur, qui consommera plus d’électricité.  Si on utilise un ordinateur portable, c’est encore plus important, car la batterie se décharge plus vite.
  • Elles sont parfois utilisées pour infecter les ordinateurs des internautes par des logiciels malveillants, même sur des sites réputés comme Yahoo!

Quelles méthodes utiliser?

Une première possibilité serait de bloquer l’accès aux sites publicitaires ou qui nous espionnent, directement à partir du fichier de configuration du système d’exploitation (le fichier « hosts »). Il existe plusieurs pages qui expliquent très bien comment faire et pourquoi: par exemple, celle-ci [en anglais].

Les astuces qui suivent sont applicables très simplement dans le navigateur Mozilla Firefox et la plupart à Google Chrome.  Il est possible de bloquer la publicité avec d’autres navigateurs, mais cela requiert des connaissances informatiques plus poussées et plus de temps.  Il est donc recommandé d’utiliser le meilleur navigateur qui existe, à savoir Firefox.

1. La première astuce est de ne pas permettre l’animation contenue dans certains fichiers image de type GIF ou PNG.  Ces animations sont souvent utilisées dans les réclames, mais ont peu d’intérêt sur la grande majorité des sites.  Si une image clignote trop à l’écran, on peut appuyer sur la touche Échap et elle devrait s’arrêter.  Nous allons faire cela de manière permanente.
Taper dans la bare d’adresse about:config et valider.  À la question posée, répondre que vous allez faire attention.  Puis Firefox nous présente une liste de variables au nom étrange, mais heureusement il est possible de les filtrer: il existe un champ de saisie prévu à cet effet en dessous de la barre d’adresse.  Taper animation dans ce champ, puis faire un clic droit sur la variable image.animation.mode et choisir de la modifier.  Remplacer normal par none et valider.  Désormais, les images animées resteront sages!

2. Utiliser les propriétés des navigateurs modernes qui permettent le blocage des fenêtres intempestives.
De plus, si on ne visite jamais de site Internet basé sur le greffon Adobe Flash, on n’a pas besoin de l’installer.  Certains sites proposent le choix entre des pages HTML, JavaScript et Flash; il convient de choisir toujours la première option.  C’est frustrant de le voir proposer pratiquement à chaque consultation de page web, pour constater, si on l’installe, qu’il affichera des réclames!  À ce tire, il est préférable d’utiliser les nouvelles possiblités ouvertes par le langage HTML 5, au lieu du Flash.  HTML 5, à partir de Firefox 3.5, permet entre autres l’affichage des vidéos Ogg Theora.  Dailymotion et bien d’autres sites l’ont déjà intégré.

3. Utiliser l’extension Adblock Plus pour bloquer la plupart des éléments nuisibles, principalement des réclames, sur Internet.  Une fois installée, cette extension donne le choix d’ajouter des listes qui permettent la détection de la publicité.  Il est indispensable d’en avoir au moins une, mais on peut en ajouter plusieurs – avec discernement.  Elles sont toutes constituées par des volontaires et ne sont pas infaillibles; certaines sont plus restrictives que d’autres et peuvent parfois bloquer des éléments légitimes.  De surcroît, les publicitaires trouvent toujours des astuces pour passer outre ces filtres; c’est le jeu du chat et de la souris.
Pour ma part, j’ai choisi les listes suivantes:
Cédrics Liste
JAB Creations
Liste FR
adblock.free.fr
Filter von Dr. Evil
Filtreset.G

Alternativement, vous pouvez utiliser le logiciel Proxomitron (malheureusement il n’est plus maintenu), Privoxy, Privdog (il ne supprime que les publicités les plus douteuses). Mais Adblock est meilleur.

4. Utiliser l’extension NoScript pour bloquer les publicités générées par JavaScript, Flash, IFRAMES et autres nuisances.
Il existe bien des options dans NoScript, mais peut-être la plus importante est d’interdire Adobe Flash et elle se trouve dans l’onglet Objets embarqués.  Rassurez-vous, il est possible de l’autoriser ensuite sur certains sites.
Il faut comprendre que cette extension est à la base un blocage de JavaScript.  Il y aura des sites qui ne fonctionneront pas correctement du premier coup.  Pour y remédier, il convient d’autoriser individuellement chaque site auquel on fait confiance; rien de plus simple, il suffit de faire un clic droit sur l’icône de NoScript et de choisir l’autorisation qui convient.

Un autre avantage de NoScript est qu’il permet de protéger son ordinateur des attaques informatiques camouflées dans les pages Internet des sites reconnus, mais infectés à leur insu – et ce problème devient de plus en plus fréquent.

L’utilisation conjointe d’Adblock Plus et de NoScript permet de diminuer de manière non négligeable la consommation électrique de son ordinateur.

5. Bien que ce ne soit pas indispensable, si on tient à sa vie privée, il est utile de bloquer certains cookies (également appelés témoins).  Personne ne veut être espionné par des inconnus.  Alors pourquoi laisser ces intrus sur votre ordinateur, venant de sites dont on n’a jamais entendu parler, comme doubleclick, xiti et d’autes du même genre?  Pour cela, on fait appel à des extensions comme CS Lite, CookieSafe ou Cookie Monster, la première étant la meilleure.  À l’instar de NoScript, on peut bloquer par défaut tous les cookies, puis les autoriser pour les sites qui en ont réellement besoin.

6. Enfin, je vous recommande d’installer et d’utiliser le greffon Disconnect (ou Ghostery) pour éviter d’être pisté par des régies publicitaires & co.

Avec tous ces outils, les réclames se font rares sur Internet.  Cela demande un minimum d’effort, mais enfin, on respire!

Blogged with the Flock Browser

http://www.privoxy.org/

Publicités

Une réflexion au sujet de « Un Internet sans publicité »

  1. Ping : Un Internet sans publicité | Redaction Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s