Internet mobile Orange: régler les expirations des connexions

Pendant une certaine période, j’avais souvent des déconnexions quand je consultais une page Internet sur mon téléphone portable.  Après une minute ou deux, alors que j’étais en pleine activité et que je voulais par exemple envoyer un message, mon téléphone me disait qu’il ne pouvait pas aller à cette page ou envoyer le message, car la connexion a expiré.  Rageant, sachant que les conditions de connexion étaient optimales!

Le problème vient du point d’accès qui est créé par Orange à l’insertion de la carte SIM, qui est très instable.  Pour contourner ce dysfonctionnement, il suffit de ne plus passer par le serveur mandataire proposé par Orange.

Voici la modification à faire sur un Nokia N95:

  • Aller au menu Paramètres, Connexion, Points d’accès, Orange World.
  • Clic gauche (Options) et choisir Paramètres avancés
  • Descendre jusqu’à Adresse proxy et supprimer l’adresse (192.168.10.100), voire le port 8080.

Cette action est sans danger et les communications Internet continuent d’être incluses dans le forfait, mais elles seront plus stables!

Blogged with the Flock Browser

Le top des logiciels pour Nokia N95

Il y a énormément de logiciels pour Nokia N95 et pour Symbian en général.  Le kiosque de logiciels Ovi Store n’en recense qu’une petite partie.  Contrairement à l’iPhone, la plupart des logiciels pour Nokia N95 ont une réelle utilité pour la productivité.  On y voit rarement des applications qui ne sont que des raccourcis Internet déguisés.

  • Nokia Ici et Maintenant (Here and now): pour avoir rapidement les prévisions météo, les évènements, les cinémas et restaurants les plus proches et pour localiser ces endroits sur la carte.
  • Nokia Conversation: pour regrouper l’historique des textos par correspondant.
  • Nokia Location Tagger: pour géolocaliser les photos qu’on est en train de prendre.  Malheureusement le démarrage automatique de l’application pose problème; du coup, il faut le lancer manuellement.  La géolocalisation aurait dû être une fonction de base de l’appareil photo, mais Nokia a préféré la réserver aux nouveaux téléphones.
  • ADnota GeoTag combine l’appareil photo et la géolocalisation.  Malheureusement ce n’est pas ce logiciel qui se lance à l’ouverture de l’obturateur de l’appareil photo.  De plus, l’application est plus gourmande en énergie que les deux autres fonctions ensemble.
  • Nokia Internet Radio: pour écouter des radios qui diffusent en continu.
  • Shazam [dernières versions payantes]: pour identifier une chanson qu’on est en train d’écouter.  Midomi peut identifier certaines chansons qu’on fredonne.
  • Nokia Mail for Exchange: très bon logiciel de connexion à la messagerie d’entreprise notamment grâce à la gestion sans faille des réseaux Wi-Fi sous Symbian, avec accès aux contacts, aux tâches, au calendrier.
  • Nokia Sports Tracker pour enregistrer son itinéraire.
  • Google Maps, le logiciel de cartographie qu’on ne présente plus.  Il s’ouvre aux activités sociales ou au guidage, mais dommage qu’on soit obligé d’être connecté à Internet en permanence.  Par conséquent, il est à éviter quand on arrive à l’étranger à cause des frais d’itinérance.
  • Amaze GPS, logiciel de guidage qui peut télécharger son itinéraire (pas les cartes) avant le départ, pour éviter les frais de connexion à Internet.
  • Mobile GMaps (à installer après Google Maps, car celui-ci peut parfois le supprimer en s’installant) et Locify.  Ces deux derniers peuvent télécharger des cartes de différentes origines, notamment d’OpenStreetMap, qui est souvent plus complète que toute autre carte.  Il semble même qu’on peut télécharger toutes les cartes dont on a besoin avant de partir de chez soi.  We-Travel semble aussi un logiciel prometteur.  Il existe aussi un logiciel Navigation proposé par Orange.
  • Metro: pour trouver son moyen de transport dans des centaines de villes du monde.
  • Orange Shopping, qui fonctionne avec tout opérateur téléphonique, permettant de comparer sur Internet les prix d’un produit qu’on a trouvé dans une boutique.  Dans le même style, il y a ZebraScan.
  • UpCode: pour une lecture efficace des codes 2D, ce que le logiciel natif de Nokia ne fait pas.
  • Remote Access Tools (anciennement Shape Services) VNC+ ou TSMobiles [payants]: pour se connecter à distance sur son PC.
  • Birdstep SmartConnect: pour créer des points d’accès au réseau combinés.
  • Roboform lit des identifiants pour Symbian, si on utilise déjà Roboform sur son PC.
  • BabelDict: logiciel de traduction
  • DivX Player: à utiliser en dernier recours
  • JoikuLight, qui transforme sa connexion 3G en point d’accès Wi-Fi pour un ordinateur portable.
  • MobiPocket Reader: pour lire des livres électroniques, gratuits ou payants.
  • SkaheSMS: pour lire un texto et réaliser différentes actions en secouant le téléphone.  FlipSilent: pour que le téléphone ne sonne pas s’il est retourné vers le bas, par exemple quand on est en réunion.
  • MultiCounter: pour compter manuellement.
  • Nokia Energy Profiler: pour améliorer la consommation de la batterie.
  • Nokia MobieGenie: pour filtrer les communications.
  • Nimbuzz: logiciel de messagerie instantanée multiprotocole.  Il accepte MSN, Yahoo, Google Talk, Skype, SIP, etc.  Comme alternatives, il existe Fring ou PalringoShozu [dernières versions payantes] combine les activités sur les réseaux sociaux.
  • TrueCaller, qui peut obtenir le nom de l’appelant dans les Pages jaunes avant qu’on décroche.
  • WeFi: pour améliorer la détection des réseaux WiFi utiles.
  • WorldMate [version complète payante]: pour les personnes qui voyagent beaucoup.
Blogged with the Flock Browser

Le top des logiciels de Nokia 95

J’ai un Nokia N95 depuis plus de deux ans.
À mon avis, c’est le téléphone qui a le plus de fonctions utiles installées de base.
Cela ne veut pas dire qu’il n’y ait pas des aspects qui me dérangent, mais je n’ai pas trouvé de meilleur téléphone que le N95, même deux ans plus tard.
Parmi la quantité de logiciels qui sont préinstallés, voici les meilleurs:

  • Le navigateur Internet.  Assez rapide et efficace, quoiqu’il gère très mal les fenêtres multiples.  Il est plus efficace qu’Opéra mini, Opéra mobile ou MicroB (le navigateur de Maemo), bien que ces derniers soient plus récents.
  • L’application Cartes (Maps), version 2.  La version 3 permet le guidage pédestre droit (quels que soient les obstacles, il faudrait passer au travers!) et la synchronisation des lieux favoris avec son compte Ovi, mais elle présente deux anomalies importantes: Nokia a introduit une orientation de la carte selon le sens de circulation, mais elle est tellement mal faite que la carte tourne tout le temps, la rendant inutilisable.  Comble de l’ironie, on ne peut pas la désactiver.  La deuxième anomalie est que l’application devient incontrôlable si on utilise un capteur GPS externe (par bluetooth) et que celui-ci n’est pas allumé.  L’avantage de toutes les versions de Cartes, contrairement à Google Maps, est qu’on peut télécharger les cartes à l’avance sur par son ordinateur sur Internet, ce qui évite les frais d’itinérance quand on est à l’étranger.
  • Le lecteur audio.  Contrairement à d’autres constructeurs qui ont un lecteur de musique seulement, celui-ci est un lecteur audio dans le sens où il gère très bien la musique, mais aussi les balados.  En effet, ceux-ci sont rangés dans une autre catégorie (Podcasts) et on peut reprendre la lecture au point où on l’a laissé la dernière fois.  Pour que les balados soient bien rangés, il faut qu’ils portent le nom podcast ou qu’ils soient taggés avec le genre Podcast.
  • Le gestionnaire des fichiers fait son travail, ni plus, ni moins.
  • Le dictaphone.  Il fait ce qu’on lui demande de faire, même s’il pourrait être amélioré.
  • L’application QuickOffice.  Contrairement à Adobe PDF, qui est presque inutilisable, QuickOffice permet de consulter des fichiers Microsoft Office (Word, Excel, PowerPoint).  La dernière version est bien plus rapide et permet d’ouvrir les fichiers Microsoft Office au format 2007.  Très pratique!
  • L’application Notes.  Simple, mais pratique.
  • Convertisseur.  Il peut convertir toutes les unités de mesure et d’argent utiles dans la vie courante.
  • Téléphone Internet.  Nokia est un des seuls constructeur de téléphone à proposer la un client SIP d’office et cela a le mérite de fonctionner dans beaucoup de cas (grâce à une gestion sans faille des réseaux Wi-Fi), même si on peut l’améliorer.  Pour cela, il ne faut pas l’acheter à Orange ou SFR, qui ont désactivé la téléphonie SIP, leur bête noire.

Maintenant le bonnet de l’âne:

  • Code-barre permet de lire certains codes 2D, mais les transforme en valeur numérique.  Inutilisable.
  • Flash ne lit ni les fichiers .swf, ni les .flv.  À quoi ça sert, alors?
  • Chat, incompatible avec tous les protocoles.  Depuis, Nokia a proposé des quantités de nouveaux logiciels équivalents, les uns plus incompatibles que les autres.

Mentionnons également l’écran d’accueil, qui se concentre sur l’essentiel: le planning de la journée et quelques raccourcis bien pratiques.

Blogged with the Flock Browser