Foobar2000: comment accélérer ses balados

Quand on écoute beaucoup de balados (également appelés podcasts), comme ceux de Radio France, Rire et chansons, Europe1, RTL on a parfois envie d’accélérer leur vitesse de lecture pour gagner du temps.
Voici quelques solutions:

Utiliser les greffons SoundTouch DSP dans foobar2000 ou PaceMaker [payant] dans Winamp.  Le premier est recommandé, non seulement parce qu’il est gratuit, mais aussi parce qu’il ne produit pas de distorsion de la voix (voix aigüe à vitesse accelérée).  Le deuxième risque de ne pas fonctionner correctement sous 64 bits ou sous Windows 7.

À noter que la réglage de la vitesse de lecture est implémenté dans certains lecteurs comme VLC ou le Lecteur Windows Media, mais cette option manque cruellement d’optimisation.

Si vous utilisez SoundTouch DSP, les réglages se trouvent dans le menu Playback\DSP\Chain\SoundTouch.  À noter qu’il est également possible d’ajouter un bouton dans foobar2000 qui ouvre directement ce menu.  Je n’ai pas réussi à insérer un potentiomètre de vitesse directement dans foobar2000.

Allons plus loin: si on veut écouter des balados accélérés sur des lecteurs qui n’offrent pas cette option, par exemple sur des baladeurs numériques?  (L’iPod intègre cette option, mais il y en a d’autres qui ne l’ont pas.)

Cela passe encore par foobar2000 et son SoundTouch DSP.  foobar2000 propose, dans le programme d’installation, un greffon Converter qui permet de transformer un fichier audio en un autre.  Dans notre cas, nous pouvons garder le même format (par exemple, mp3), tout en nous assurant que la conversion passe par SoundTouch DSP.  Pour cela, il convient d’activer SoundTouch dans Préférences/Playback/DSP Manager.  De plus, il est possible d’appliquer en préalable le greffon ReplayGain Scanner (présent également dans le programme d’installation de foobar2000), afin d’obtenir le son maximum.  Il ne reste plus qu’à transférer les fichiers ainsi adaptés vers le lecteur de son choix.

Pour information, mon SoundTouch DSP est en général réglé à +35%, ce qui représente un gain de temps considérable.

Blogged with the Flock Browser

Le top des logiciels de Nokia 95

J’ai un Nokia N95 depuis plus de deux ans.
À mon avis, c’est le téléphone qui a le plus de fonctions utiles installées de base.
Cela ne veut pas dire qu’il n’y ait pas des aspects qui me dérangent, mais je n’ai pas trouvé de meilleur téléphone que le N95, même deux ans plus tard.
Parmi la quantité de logiciels qui sont préinstallés, voici les meilleurs:

  • Le navigateur Internet.  Assez rapide et efficace, quoiqu’il gère très mal les fenêtres multiples.  Il est plus efficace qu’Opéra mini, Opéra mobile ou MicroB (le navigateur de Maemo), bien que ces derniers soient plus récents.
  • L’application Cartes (Maps), version 2.  La version 3 permet le guidage pédestre droit (quels que soient les obstacles, il faudrait passer au travers!) et la synchronisation des lieux favoris avec son compte Ovi, mais elle présente deux anomalies importantes: Nokia a introduit une orientation de la carte selon le sens de circulation, mais elle est tellement mal faite que la carte tourne tout le temps, la rendant inutilisable.  Comble de l’ironie, on ne peut pas la désactiver.  La deuxième anomalie est que l’application devient incontrôlable si on utilise un capteur GPS externe (par bluetooth) et que celui-ci n’est pas allumé.  L’avantage de toutes les versions de Cartes, contrairement à Google Maps, est qu’on peut télécharger les cartes à l’avance sur par son ordinateur sur Internet, ce qui évite les frais d’itinérance quand on est à l’étranger.
  • Le lecteur audio.  Contrairement à d’autres constructeurs qui ont un lecteur de musique seulement, celui-ci est un lecteur audio dans le sens où il gère très bien la musique, mais aussi les balados.  En effet, ceux-ci sont rangés dans une autre catégorie (Podcasts) et on peut reprendre la lecture au point où on l’a laissé la dernière fois.  Pour que les balados soient bien rangés, il faut qu’ils portent le nom podcast ou qu’ils soient taggés avec le genre Podcast.
  • Le gestionnaire des fichiers fait son travail, ni plus, ni moins.
  • Le dictaphone.  Il fait ce qu’on lui demande de faire, même s’il pourrait être amélioré.
  • L’application QuickOffice.  Contrairement à Adobe PDF, qui est presque inutilisable, QuickOffice permet de consulter des fichiers Microsoft Office (Word, Excel, PowerPoint).  La dernière version est bien plus rapide et permet d’ouvrir les fichiers Microsoft Office au format 2007.  Très pratique!
  • L’application Notes.  Simple, mais pratique.
  • Convertisseur.  Il peut convertir toutes les unités de mesure et d’argent utiles dans la vie courante.
  • Téléphone Internet.  Nokia est un des seuls constructeur de téléphone à proposer la un client SIP d’office et cela a le mérite de fonctionner dans beaucoup de cas (grâce à une gestion sans faille des réseaux Wi-Fi), même si on peut l’améliorer.  Pour cela, il ne faut pas l’acheter à Orange ou SFR, qui ont désactivé la téléphonie SIP, leur bête noire.

Maintenant le bonnet de l’âne:

  • Code-barre permet de lire certains codes 2D, mais les transforme en valeur numérique.  Inutilisable.
  • Flash ne lit ni les fichiers .swf, ni les .flv.  À quoi ça sert, alors?
  • Chat, incompatible avec tous les protocoles.  Depuis, Nokia a proposé des quantités de nouveaux logiciels équivalents, les uns plus incompatibles que les autres.

Mentionnons également l’écran d’accueil, qui se concentre sur l’essentiel: le planning de la journée et quelques raccourcis bien pratiques.

Blogged with the Flock Browser