Télécharger des cartes sur le téléphone portable

Le logiciel TrekBuddy est, à mon avis, le meilleur logiciel permettant d’afficher les cartes raster (c’est-à-dire des images de cartes papier scannées – à la différence des cartes vectorielles, qui sont des images générées à la volée à partir d’une base de données) sur plusieurs types de téléphone (Android – téléchargeable sur Google Play, Blackberry, Symbian / Java). L’autre logiciel qui me semble bon, mais que je n’ai pas assez testé, serait Locus.

Leur force est qu’on peut leur fournir tout type de carte: une vieille carte qu’on a scanné et « calibré » soi-même ou des cartes réalisées par ordinateur comme celles d’OpenStreetMap, ou encore des cartes marines. Ils s’adaptent ainsi à toute sorte d’utilisation, comme la randonnée, la navigation marine, le géocaching, le VTT…

Cette grande force est aussi une faiblesse, car les néophytes sont surpris, en lançant le logiciel, de ne voir qu’une mappemonde sans détails ; c’est très différent de Google Maps. Il faut consacrer du temps pour mettre en forme des cartes adaptées à ce qu’on cherche à faire et maîtriser ses fonctions.

Il existe des sites Internet ou des logiciels qui peuvent télécharger en direct la carte de l’endroit où vous êtes. Mais si on passe dans des endroits où le réseau téléphonique ne fonctionne pas, si on a un abonnement d’un opérateur étranger, si on ne veut pas décharger trop vite la batterie en ayant une connexion permanente à Internet ou tout simplement si on a besoin des fonctions spécifiques d’un logiciel comme TrekBuddy, l’idéal serait de stocker ces cartes sur son téléphone et de les afficher avec ce logiciel.

La plupart des services de cartographie construisent leurs cartes à partir de dalles (images, tuiles) JPEG de 256*256 pixels, exactement ce dont TrekBuddy a besoin. Si nous arrivons à obtenir ces images et à calculer leurs coordonnées, elles seront utilisées telles quelles dans TrekBuddy, sans la moindre perte d’information due à une conversion d’image!

Pour télécharger les cartes et les mettre en forme pour qu’elles soient reconnues par TrekBuddy, nous allons utiliser le logiciel Mobile Atlas Creator.

Pour ce faire, assurez-vous que vous avez le logiciel Java sur votre ordinateur, sinon téléchargez-le ici http://www.java.com/fr/download/windows_manual.jsp et installez-le.
Néanmoins, sachez que Java connaît actuellement une vague de failles de sécurité. Par prudence, il vaut mieux désactiver le greffon java du navigateur : http://www.java.com/fr/download/help/disable_browser.xml

Ensuite, téléchargez et installez le logiciel Mobile Atlas Creator http://mobac.sourceforge.net/

Nous allons maintenant procéder au téléchargement des cartes. Je vous conseille d’utiliser les cartes OpenStreetMap, qui sont de bonne qualité, universelles et libres. (D’ailleurs, je vous encourage aussi à les modifier en les enrichissant avec votre contribution ou en les soutenant avec votre don.)

La première méthode consiste à utiliser la configuration d’origine de Mobile Atlas Creator pour télécharger des cartes OpenStreetMap. Configurez la source de la carte OpenStreetMap, le type d’atlas spécifiques à votre logiciel qui affichera les cartes (dans notre cas, TrekBuddy) et téléchargez la zone qui vous intéresse, puis transférez-la sur la carte mémoire de votre téléphone, dans le dossier spécifique à votre logiciel (TrekBuddy/maps). À partir de maintenant, vous pouvez utiliser TrekBuddy avec les cartes que vous venez de télécharger.

La deuxième méthode consiste à créer nous-mêmes nos propres cartes, en sélectionnant et en configurant les éléments que nous voulons voir apparaître. Le logiciel Maperitive permet de réaliser des cartes spécifiques adaptées à tous les besoins individuels à partir des données OpenStreetMap : par exemple, voici comment créer des cartes de randonnée (un autre tutoriel ici). Pour faire le lien entre Mobile Atlas Creator et Maperitive, créez un fichier Maperitive.xml dans le répertoire mapsources de Mobile Atlas Creator avec le contenu suivant :

<?xml version= »1.0″ encoding= »UTF-8″?>
<localTileFiles>
<name>Maperitive</name>
<sourceType>DIR_ZOOM_X_Y</sourceType>
<sourceFolder>+++\Maperitive\Tiles</sourceFolder>
</localTileFiles>

Remplacez le +++ avec le chemin d’installation de Maperitive, puis relancez Mobile Atlas Creator et sélectionnez la source Maperitive, après avoir bien entendu généré les tuiles qui vous intéressent.

Une dernière méthode serait d’ajouter des fichiers de configuration pour télécharger d’autres types de cartes, comme les cartes Nokia Here (Navteq) ou Google Maps, Earth, Terrain ou encore les images aériennes ou les cartes IGN Géoportail, ces dernières étant de très bonne qualité (vous pouvez consulter les sur le site http://www.geoportail.gouv.fr sur un ordinateur et sur http://m.geoportail.fr sur un téléphone portable, avec la possibilité de se localiser sur la carte).
Par exemple, pour Géoportail, il faudrait ajouter dans le dossier mapsources un fichier XML que vous pouvez voir ici : http://sourceforge.net/apps/phpbb/mobac/viewtopic.php?f=2&t=127 (en ajoutant &amp;extParamId=aHR0cDovL3d3dy5nZW9wb3J0YWlsLmdvdXYuZnIvYWNjdWVpbA== avant </url>).

Cependant, un lecteur de ce blog me fait remarquer que cette dernière méthode est contraire aux conditions d’utilisation du site Géoportail (http://www.geoportail.gouv.fr/mentions-legales). Il convient de les respecter. Le Géoportail a décidé de se lancer dans la démarche OpenData ; c’est une initiative qui doit être saluée. En revanche, les cartes IGN ne sont pas en accès libre et gratuit. Je peux le comprendre, car pour avoir des cartes de qualité, il faut payer les cartographes et leurs outils. Mais la vente des cartes IGN sur Internet en format numérique n’est toujours pas accessible aux particuliers ; elle s’adresse seulement aux professionnels, à un prix prohibitif pour un particulier. C’est dommage, mais espérons que cela changera.