Choisir un DNS plus rapide

Le DHCP est miraculeux.  On branche le câble réseau à l’ordinateur et celui-ci prend tous ses paramètres!  En revanche, force est de constater que le DNS (un DNS établit la correspondance entre le nom de domaine et l’adresse IP d’un serveur sur Internet) des FAI n’ont pas tous les mêmes performances.  Ne parlons même pas des DNS qui sont attribués par défaut si on se connecte à divers réseaux Wi-Fi.  Même si le temps de réponse d’un DNS est généralement de l’ordre de quelque dizaines de millisecondes, il faut savoir que, pour charger une page Internet contenant des images, des animations, des publicités, un DNS peut être interrogé des centaines de fois.  Une petite différence dans le temps de réponse du DNS se fera donc sentir considérablement.

On peut donc accélérer la navigation sur Internet en utilisant un DNS plus rapide.  Comment trouver celui qui convient le mieux et qui aura les meilleures performances?

La seule façon de le savoir, c’est de les tester!

Le tri

Il existe des milliers de DNS utilisables et les tester tous à la main serait inimaginable.  De plus, les résultats peuvent varier en fonction de nombreux paramètres, comme la charge du réseau, la distance, votre FAI, le moment de la journée, etc. et sont spécifiques à votre situation.  Heureusement qu’un petit logiciel, NameBench, fait le travail pour nous.  En 1 minute, il aura comparé des milliers de résultats pour nous donner la meilleure configuration.

Son utilisation est simple: il ne s’installe pas vraiment comme un logiciel normal, mais il se place dans le répertoire temporaire.  La prochaine fois où vous nettoyez le répertoire Temp, il disparaîtra, aussi.  De toute façon, c’est un logiciel qu’on n’utilise qu’une fois.

N.B.: J’ai rencontré des problèmes de stabilité de NameBench.  S’il plante au début du test, ce n’est pas grave; il suffit de le relancer.

NameBench

Appuyer sur « Start Benchmark » et le laisser tester pendant environ 60 secondes.  Il est conseillé de ne pas avoir de logiciel qui se connecte à Internet à ce moment-là, sinon les résultats du test peuvent être faussés.  Quand il a fini, il vous donnera un rapport détaillé des résultats et une configuration recommandée.  Il est paradoxal de constater régulièrement que le DNS de son FAI est moins performant que des DNS situés à des milliers de km.  Qu’à cela ne tienne, on peut utiliser ceux-là.  Il est utile de lancer le test plusieurs fois.  En effet, les résultats sont assez variables et ils s’expliquent par la charge du réseau et de ces DNS par moments.  Dès qu’on a pu déterminer les DNS qui sont plus souvent recommandés, on peut passer à l’étape suivante, à savoir commencer à faire appel à ces serveurs.  Il est prudent de chosir 2 ou 3 fournisseurs différents.

Changer son DNS

Pour remplacer son DNS, il faut aller (dans Windows 7) dans le Panneau de configuration, cliquer sur « Afficher l’état et la gestion du réseau », puis sur « Modifier les paramètres de la carte ».  Sous Windows XP, ce serait dans « Connexions réseau ».  Clic droit sur la carte réseau utilisée, puis Propriétés.  Sélectionner « Protocole Internet version 4 (TCP/IPv4) », puis cliquer sur Propriétés.  Ensuite, on peut soit cliquer sur « Utiliser l’adresse de serveur DNS suivante: » et saisir un ou deux DNS, soit cliquer sur Avancé, entrer dans l’onglet DNS et donner la liste de DNS qu’on veut.

Cette manipulation est sans risques, car en cas de problème, il suffit de réactiver l’option par défaut « Obtenir les adresses des serveurs DNS automatiquement » pour récupérer le DNS de son FAI.

Tester le résultat

Prenons une page Internet très lourde, par exempe celle du site 20minutes.fr, qui prend généralement plus de 10 secondes à être affichée en entier.  Il faut donc mesurer son temps de chargement avant et après cette opération.  Si la durée de chargement avec le nouveau DNS est bien inférieure à celle mesurée avec les paramètres de base, avant d’avoir modifié le DNS, on peut dire que l’opération est un succès.

Pour la mesure, il existe un outil bien pratique à cette adresse: http://www.numion.com/stopwatch/
On introduit le lien qu’on veut tester, puis il n’y a plus qu’à noter le résultat qui s’affiche en haut de la page.
Le lien direct vers le compteur de 20minutes serait: http://www.numion.com/stopwatch/Start.html?Url=http%3A%2F%2Fwww.20minutes.fr
Pour éviter les interférences entre les tests successifs, il faut vider le cache du navigateur (chercher dans le menu Outils/Suppression des traces) entre chaque test et vider le cache DNS du système d’exploitation (saisir ceci dans une Invite de commandes: ipconfig /flushdns).

Pour ma part, j’obtiens environ 13 secondes avec le DNS de mon FAI et seulement 8 secondes avec les meilleurs DNS, ce qui est appréciable!

À noter que la plupart des DNS qu’on trouve ne sont pas compatibles avec IPv6, mais ce handicap n’est pas rédhibitoire.

Une dernière précision concernant les DNS les plus performants, parmi lesquels OpenDNS et UltraDNS.  Il s’agit à la base de services commerciaux, pour lesquels on peut souscrire un abonnement.  Le service gratuit se rémunère par la publicité; aussi affichent-ils, dans le cas où l’utilisateur saisirait une mauvaise adresse, une page de recherche et de publicité qu’ils considèrent la plus proche du site recherché.  De plus, selon Wikipédia, il semblerait que l’utilisation des données qu’ils collectent ne soit pas limpide.
Selon mes mesures, les DNS de British Telecom ont des temps de réponse proches de ceux d’OpenDNS et UltraDNS, mais sans le désagrément lié à l’intrusion de ces services dans nos recherches.  Pour la France, remarquons le FAI Outremer Telecom, qui donne de bons résultats.

Bonne utilisation!

Blogged with the Flock Browser
Publicités